Bref historique des chaires

En fait, dans l’histoire antérieure, les chaises (surtout celles à dossier) étaient un privilège réservé aux riches.

Retrouvez dans ce test les comparatifs des meilleurs fauteuils crapaud.

L’exclusivité de ce privilège est illustrée par la conception de la maison du Sénat romain. Tous les sénateurs s’asseyaient généralement sur des bancs en forme de bancs orientés vers une seule chaise. Ceci n’a été utilisé que par l’homme de la situation. Quand la république est devenue une autocratie avec la montée de Jules César, beaucoup ont été scandalisés par les améliorations apportées à cette chaise.

Ceux qui s’indignaient de la chute de la république voyaient la chaise à dossier comme un symbole de tyrannie, comme avec un trône. En fait, la disposition des sièges dénote une hiérarchie du pouvoir jusqu’à ce jour. Par exemple, dans de nombreux ménages, il est de tradition que le chef de ménage soit assis à la tête de la table. Il est probable que cette tradition remonte à l’époque où seuls les pharaons et les rois étaient autorisés à s’asseoir sur des chaises dans les zones officielles de leur domicile. Cela témoigne d’une relation directe entre l’élévation physique du gardien et sa position sociale au sein de la communauté.

Avec le temps, la construction des chaises a commencé à évoluer. Une itération précoce était connue sous le nom de “curule”. La forme en X de la “curule” rappelle la chaise de jardin pliante d’aujourd’hui et marque l’un des premiers modèles disponibles pour l’homme le plus commun. La “curule” est aussi une invention de l’empire romain. Avant son avènement, les pauvres se contentaient souvent de selles grossières ou s’asseyaient simplement sur le sol.