Conseils pour prévenir la privation de sommeil.

De nombreux facteurs contribuent à l’insomnie, comme les soucis familiaux et les préoccupations financières, mais un facteur qui se démarque des autres : le travail. Le travail que nous faisons peut affecter la qualité du sommeil que nous obtenons. Cela peut avoir un impact sur notre temps libre, notre anxiété et notre fatigue.

Retrouvez dans cet article les meilleurs comparatifs de pieds de lit.

Vos initiatives de mieux-être en milieu de travail portent-elles sur le sommeil ? Les employés sont-ils conscients des dommages que la privation de sommeil cause à leur corps et à leur productivité ? Leur donnez-vous des outils pour améliorer la quantité et la qualité de leur sommeil ? Et vous vous assurez que vous dormez suffisamment ? Tu ne peux pas t’oublier toi-même ! Si vous souffrez de manque de sommeil, vous ne pouvez pas être un leader efficace.

L’IMPACT DU MANQUE DE SOMMEIL
Sans un sommeil suffisant, le cerveau tentera de tirer l’énergie des aliments, ce qui causera des envies de manger des aliments gras et sucrés. De plus, une diminution des niveaux de sommeil peut avoir des effets négatifs sur le métabolisme. Ceci, avec l’augmentation de la consommation calorique provenant de sources pauvres, peut conduire à une augmentation du poids et à divers facteurs de risque associés au gain de poids. La privation de sommeil a été liée à un risque accru de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires, d’obésité et de dépression.

CONSEILS D’AIDE
Pour améliorer à la fois la qualité et la quantité de sommeil, vous devriez essayer de créer une bonne routine pour le coucher. Essayez ces 6 conseils avant de vous coucher :

Horaire uniforme – Maintenez des heures de coucher et de réveil uniformes pour développer une routine. Essayez de maintenir votre horaire de sommeil et de réveil – oui, même les fins de semaine !
Évitez la caféine et l’alcool – La caféine est un stimulant qui maintient le corps alerte et énergique, alors que l’alcool semble vous rendre somnolent, il peut vous rendre plus nerveux.
Rituel du coucher – Avoir un rituel du coucher peut être aussi simple que se brosser les dents et se laver le visage. Ces signaux envoient des signaux psychologiques pour alerter votre corps qu’il est temps de dormir.
Méditez – Débarrassez-vous l’esprit.
Débrancher – Limiter l’utilisation des appareils électroniques 1 heure avant le coucher. Il est prouvé que la lumière émise par les appareils perturbe votre horloge biologique. C’est une excellente habitude pour les enfants d’apprendre aussi !
Activité physique – Viser 150 minutes d’activité physique par semaine ou environ 30 minutes par jour. Une promenade en soirée peut vous donner le temps de réfléchir sur la journée ou le temps de rattraper un ami.
Le sommeil ne peut pas attendre que tu sois mort. L’application de ces conseils à votre propre routine d’heure du coucher peut avoir un impact significatif. Inclure l’éducation au sommeil dans vos initiatives de bien-être au travail peut aider à améliorer la santé et le bien-être au travail en général !