Histoire de l’alcool : Les Égyptiens

La brasserie remonte au début de la civilisation de l’Egypte antique et les boissons alcoolisées étaient très importantes dans ce pays. Bien que beaucoup de dieux étaient locaux ou familiaux, Osiris, le dieu du vin, était adoré dans tout le pays.

Les Egyptiens croyaient que ce dieu important avait aussi inventé la bière. La boisson était considérée comme une nécessité de la vie et brassée quotidiennement à la maison.

Les Égyptiens déifièrent et offrirent de la bière et du vin à leurs dieux. Les caves et les pressoirs avaient même un dieu dont le hiéroglyphe était un pressoir à vin. 17 variétés de bières et 24 variétés de vins au moins ont été fabriquées par les anciens Egyptiens. Les boissons alcoolisées étaient utilisées pour le plaisir, la nutrition, la médecine, les rituels, la rémunération et les funérailles. Dans ce dernier cas, il s’agissait d’entreposer les boissons dans les tombes des défunts en vue de leur utilisation dans l’au-delà.

Les Babyloniens

La bière était la boisson principale parmi les Babyloniens. En outre, dès 2700 av. J.-C., ils adoraient une déesse du vin et d’autres divinités du vin. Les Babyloniens utilisaient régulièrement de la bière et du vin comme offrandes à leurs dieux. Vers 1750 av. J.-C., le célèbre Code de Hammurabi consacrait son attention à l’alcool.

Cependant, il n’y a pas de sanctions pour l’ivresse. En fait, on n’en a même pas parlé. Il s’agissait d’un commerce équitable de l’alcool. Néanmoins, bien qu’il ne s’agisse pas d’un crime, il semblerait que les Babyloniens aient critiqué l’ivresse.